Loulou de Pabst en Ciné-concert

Vendredi 8 février / 21h

L’Arsénic / Gindou

Ciné-Concert / Tout public

Durée : 2h10 / Tarifs : 12 € / 8 € / 5 € / Réservations : 05 81 42 94 47

Film : Loulou (Die Büsche der pandora) de Georg Wilhelm Pabst. Avec : Louise Brooks (Loulou) Fritz Kortner (Dr Schön), Franz Lederer (Alwa Schön).
Composition et interprétation musicale en direct par Mathieu Regnault, pianiste

16-LouisBrooks

La rencontre de Pabst et de Louise Brooks fut avant tout celle d’un chorégraphe et d’une danseuse, le film offrant l’aspect sur les plans visuel, littéraire et métaphysique, d’une danse d’amour et de mort. Les significations que trouvèrent les exégètes au personnage de Loulou (et, à travers lui, à la personnalité de Louise Brooks) sont nombreuses, variées, parfois contradictoires. Elles reflètent la subjectivité variée des spectateurs en proie à l’énigme de ce visage lisse, encadré pat le célèbre casque de cheveux noirs, que la succession changeante des émotions ramène toujours à une impassibilité troublante. Incarnation libertaire et anarchiste de l’amour fou et de la révolte sans compromis contre la société, féministe avant la lettre ou bien héroïne incandescente de mélodrame, victime des hommes et d’une morale en putréfaction, Loulou a survécu triomphalement à toutes ces interprétations. Le milieu social et les décors du film sont réalistes mais ils sont progressivement envahis par des éclairages expressionnistes qui finissent par toit engloutir. Loulou elle-même est une créature lumineuse dont la lumière sert à éclairer et à révéler les ténèbres d’autrui et du monde qui l’entoure. L’annihilation finale de Loulou, antithèse tragique à l’ascendant qu’elle exerçait sur les personnages masculins (et parfois féminins) de l’intrigue, débouche par delà le dénouement sur une ultime victoire remportée dans la mémoire des spectateurs et dans l’éternité.

Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma

Cette projection exceptionnelle est organisée en lien avec la création de Fanny Aguado, Loulou, présentée le lendemain à l’Arsénic.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s